La Peintre et le Samouraï sont heureux de vous faire partager leurs nouvelles aventures

Mariés en 2004, plus de vingt ans après notre première rencontre dans une école d'art à Paris, nos chemins se sont séparés, puis réunis par un caprice du destin. Partant du principe que la vraie vie, celle que l'on choisit, commence à partir de 40 ans, nos avons décidé de choisir aussi notre pays et nous sommes donc installés au Québec en 2007 avec notre fils Ziggy, ainsi que Cyran, le fils d'Isabelle ; Julia, la fille d'Isabelle, ayant décidé de rester en France. Notre fidèle chienne labrador Oriane nous a suivi et les jeunes Padawan (un poulain) et Chewbacca (un chiot) ont depuis peu rejoint la tribu Teafortwo.
Pourquoi la Peintre et le Samouraï ? Parce que nos deux passions, la peinture pour Isabelle et l'aïkido pour Gilles, dirigent nos existences, au même titre que la nature, les animaux, la bonne bouffe et les joies simples de l'existence.

dimanche 12 février 2012

L'Iglou ou E-gloo ou encore Igloo

Vendredi dernier a marqué l'achèvement, non pas des travaux de rénovation et de réparations interminables du pont Honorable Mercier, mais d'un igloo avec extension #001, construit dans les règles de l'art (et du cochon).
Oui, un vrai igloo fait de blocs, dans notre jardin, et je pense que je dois être le seul à l'avoir fait dans toute la Montérégie. Je ne sais pas s'il y a beaucoup de papas qui ont eu la même idée, mais il faut dire qu'avec notre relation à l'hiver qui se fait plus barricadés chez soi avec, dans des maisons surchauffées, coupés de la réalité extérieure, il faut être motivé et avoir la foi pour bâtir un igloo. Ah il est loin le temps des coureurs des bois ! Pourtant passer du temps dehors c'est extra, et à porter les blocs, les assembler, les jointer, les arranger, on a vite chaud et ça vivifie.
Début de l'assemblage du dôme principal
Et à la fin, on est fier de cette oeuvre éphémère et de faire les mêmes gestes que les inuits ou même que les explorateurs qui devaient se protéger dans le grand Nord. C'est d'ailleurs mon rêve, mon souhait de partir un jour dans ce fabuleux grand nord, plus que d'aller à Cuba ou au Mexique, en profiteur.
Oui, il est vraiment loin le passé du Québec et d'ailleurs, comme en France.
Pour le bâtir, il m'a suffit d'un bac de recyclage, d'une pelle et surtout de neige qu'il a fallut tasser pour en faire des blocs solides. Il fallait profiter aussi de l'état de la neige, idéale à zéro degrés et mouillée par de la pluie. Lourde et se tassant toute seule. Sinon, en rajoutant de l'eau, s'il faisait plus froid, ça marche bien, mais c'est plus long.

Il faut que l'inclinaison des blocs se fasse progressivement sinon ils vont s'écrouler. Mais en appui les uns sur les autres, ils trouvent leur équilibre  par leur charge et les forces se répartissent vers la base.
Au début c'est long et fastidieux et puis à un moment précis l'igloo prend forme et c'est magique. Merveilleux. Les joies simples de la beauté de l'hiver, d'en faire son alliée, de s'harmoniser avec elle, au lieu de la nier ou de la traiter d'enfer. Non il est beau l'hiver québécois ! Comme toutes les saisons. J'aime ce Québec authentique, naturel, et non celui artificiel.


C'est un peu chaotique, mais ça teint tout seul, par la grâce de la force de gravité. Quant on y pense, c'est juste de l'eau en fait : H2o. Un de ces états, du mystère des forces qui agissent sur ses molécules, ses atomes, ses mésons, protons, quarks, et particules encore plus primordiales à des énergies incroyablement élevées. Oui on y pense pas assez à cette eau. Et pourtant Dieu sait que ses possibilités sont infinies et qu'elle nous cache encore bien des secrets.





Le voilà presque terminé, avec sa voûte marquant l'entrée avec ses murs massifs


Fut pas être épais pour y rentrer, hein bibi : interdit pour les
buveurs de Molson Dry


Vue de l'entrée, vers l'intérieur



Vue d'ensemble avec les deux dômes et le tunnel les reliant

Vue de l'extension #0001, dans laquelle il faut être assis.


Vue du tunnel permettant d'accéder à l'extension : encore plus étroit et il faut ramper

Vue du tunnel entrée et sortie, glacé

Intérieur de l'extension

Détail de la voûte du tunnel, solide et robuste





`Bâti pour sa hauteur 

6 commentaires:

Anne-Laure a dit…

Ah bin dis donc.... En voilà un petite filleul qui a dû être ravi de cette petite maison fabriquée "maison" juste à sa taille!!! et le Papounet peut-être fier! Cela vus fera des souvenirs impérissables dont n se souvient toute la vie!!! A l'intérieur, j'ai l'impression de faire de la spéléo dans le Grand Nord! Le Savoyard n'est pas mort!!! Bravo Bibi!!!!

Anne-Laure a dit…

Magnifique! Mon petite filleul doit être ravi d'avoir une maison faite "maison" exprès pour lui! Ca vous fera des souvenirs impérissables pour la Vie! Bravo Bibi! A l'intérieur, j'avais l'impression de faire de la spéléo dans le grand Nord!!!!

Phalakone de "Reussiraucanada.fr" a dit…

Bonjour,

Je me présente Phalakone, je suis tombé sur ton blog par hasard sur celui de Cherrybee et j'aimerais te proposer un échange de lien afin de s'apporter mutuellement des visiteurs.

Mon blog: www.reussiraucanada.fr

Merci.

Phalakone

Nath a dit…

Eh bien, je te tire mon chapeau mon p'tit Gilou, c'est classe de construir un vrai igllo, et version spacieuse en plus, ton petit bonhomme devait être sacrément fier et content !

Romeo a dit…

Super votre blog et bravo pour le Igloo il est impressionnant! =D En tout cas tout ce que je lis et vois me conforte dans l'idée que j'aimerais vraiment m'installer au Canada un jour c'est magnifique! J'espere que ziggy et cyran vont bien et vous aussi par la même occasion! Bisous Romeo

ps: j m essaye au cheval en ce moment ! c'est super!

Anne-Laure a dit…

Tu as vu Isa??? Je n'aurais pas imaginé mon fiston monter à cheval comme quoi tout arrive!!!!
Il a pris sa première leçon samedi dernier....au Haras du Clos de Conches!